Tiens ?… Y’a des araignées !…

Hou-là-lààààà !!! Mais c’est que ça sent le renfermé ici, on n’ouvre pas souvent les fenêtres ma parole ! Certes voilà un moment que je n’y ai mis ni les pieds, ni les palmes, et de l’eau a coulé dans la Rance durant tout ce temps.
Qu’est ce qui peut bien me prendre de vouloir jouer du balai de la sorte et d’embêter les arachnides qui avaient élu tranquillement domicile sur ces pages ? Une nouvelle, un coup de théâtre, un séisme ! Que dis-je un séisme : un cataclysme !!!
Bon allez, sans blague… je vais aller dans le plus beau pays du monde !!! (après la vallée de la Rance ça va de soi ^_^) La nouvelle est tombée comme un arbre à pain dans le lac inerte de la routine : je vais aller former mes collègues de Wallis 1ère !!! Ça ne se voit guère derrière votre écran, mais depuis maintenant près de deux semaines, j’ai des crampes aux zygomatiques, un sourire jusqu’à la nuque ! Certes interrompu samedi dernier par la disparition prématurée de notre « Minouchette » adorée, renversée par un chauffard qui confond limitation à 20 et 70 km/h… 😥

Malgré cet épisode autant difficile que navrant (la bêtise humaine n’a pas de bornes), l’aventure à venir me requinque bien le moral ! Bon, on m’en avait raconté des vertes et des pas mûres à propos de Wallis et Futuna, je ne vous fais pas la liste… mais heureusement, trois (enfin quatre…) blogueurs résidents de Wallis m’ont bien rassuré et même remis du baume au coeur ! Grand merci à Liwi des Îles à Marion et Ben & Eva. Je ne les connais pas, ils ne me connaissent pas, mais merci quand même ;o)

Bref-bref-bref ! Pourquoi ce dépoussiérage brutal, ce coup de balai féroce, cette chasse aux arthropodes effreinée ? Parce que ce petit coin-coin va reprendre du service dans les semaines à venir : on n’arrête pas de me dire « tu nous enverra bien une carte postale ». Si je compte le nombre de d’amis, de copains, de connaissances qui m’ont fait cette requête, et si je compte tenir de tels engagements, je m’installe à un pupitre d’écrivain durant les deux semaines que je passerai là-bas sans mettre le nez dehors ! (… et au passage sans remplir la mission pour laquelle je suis envoyé…)

Donc-donc-donc… Cher blogounet, me-revoili-me-revoilà ! Je tâcherai de poster régulièrement pour donner des nouvelles à tout le monde, photos à l’appui, ce sera encore mieux ! Pour les vidéos, on verra… j’ai cru comprendre que le haut-débit sur place est digne de celui que l’on connaissait dans notre campagne bretonne il y a dix ans, et j’aviserai donc en fonction de ce que je trouverai.

@bientôt donc !
PS : psssssst ! Z’avez vu ? C’est là ^=^
Psssssssst... C'est là ^_^

Publicités
Publié dans Voyages | Tagué , , , , , , | Un commentaire

Gligli et moi… leçon de vie.

Je suis tombé là-dessus depuis le blog de Mélaka. J’ai eu peur au départ de tomber dans le pathos, il n’en a rien été : Mélodie raconte sa maladie, un cancer cérébral incurable, avec une parole pleine de vie qui laisse pantois et remet les idées en place. Loin de se laisser aller dans un récit larmoyant, apitoyant surchargé en pathos, elle décrit ses impressions, ses rencontres avec le corps médical, sa vie de tous les jours et son combat contre Gligli, son glioblastome.

Mélodie nous y parle de ses rêves, ceux qu’elles souhaiterait réaliser avant que Gligli ne remporte la castagne. L’un d’eux consiste à écrire un livre de tout ce dont elle nous parle au fil des pages de son blog. Je suis à peu près sûr qu’avec un bon petit buzz comme on sait les faire sur la toile, quelques petites retouches, il y aurait de quoi sortir au moins un livre-blog, comme cela se fait beaucoup dans le monde de la BD. Franchement, ce dont il est question est rarement traité avec autant de précision, même si, et Mélodie le dit elle-même, elle n’est pas une spécialiste et en parle avec ses propres mots, cela n’en donne que plus de valeur à ce témoignage hors-normes, où il est question de thèmes aussi lourds que mystérieux, tels que la chimiothérapie, la radiothérapie, les opérations à boîte crânienne ouverte en état de réveil, les sensations que cela provoque… et sur un ton qui ne bascule jamais vers le tragique, le trash ou la complainte.

J’ai hésité avant de mettre son blog en lien, de peur de me faire le relais d’une de ces chaînes de pseudo-solidarité du net, mais là, il ne s’agit clairement pas de ça, mais d’une tranche de vie qui vous file une sacrée claque ! Bravo Mélodie, continue, tu as tant à nous apprendre sur nous-mêmes ;o)

Gligli et moi : les dessin d'une lectrice du blog

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Chez Reno : pixels en gros… le retour !

Après cinq ans d’absence sur la toile, Reno, qualifié de « meilleur dessinateur du monde » par maître Bouletto ^^ reprend du service au travers de son blog, avec un première note haute en couleurs ! Yesssssssss ! On attend la suite avec impatience !
Chez Reno : pixels en gros

Publié dans BD | Laisser un commentaire

Artistes, vos papiers

Portes ouvertes d’ateliers, à Dinan, du 2 au 5 juin, avec soirée-vernissage dans tous les ateliers participants, le 3 juin, de 18 heures à 21 heures. Peinture, sculpture, céramique, photographies, estampes, terres cuites, verre, bijoux, bronzes, créations textiles, aquarelles… il y en aura pour tous les goûts, le tout dans le cadre de la cité médiévale dinanaise : de quoi passer une belle journée de balade et de découvertes. Venez nombreux !

Invitation

Publié dans Arts plastiques | Tagué | Laisser un commentaire

Un homard à malice aimait l’pied à coulisse…

… d’après une chanson du Grrrrrrrrand Thomas Fersen !

L’amour d’un petit homard pour le pied à coulisse qui lui a sauvé la vie ! Une histoire poignante (pardon : pinçante…) qui se termine dans le chagrin et le désespoir le plus total 😀

Un homard à malice aimait l’pied à coulisse… from Gwendal Poiron on Vimeo.

Publié dans Chasse sous-marine | Tagué | Laisser un commentaire

Bouletcorp.com, le blog de Boulet

Le blog de Boulet

Voilà un beau et bon blog qui a autant sa place dans la catégorie Arts Plastiques que BD… Boulet, le créateur de Raghnarok, co-auteur de la série Donjon y tient à jour une chronique de la vie de tous les jours, passée au vitriol de son humeur, de ses pensées de ses névroses affichées et de son imagination, sous la forme de planches de BD. Loin d’être monotone, cette succession de petites histoires et impressions au-jour-le-jour utilise aussi bien le dessin direct sur ordinateur par tablette graphique que des planches très travaillées à l’aquarelle, toujours sur le ton de l’humour plus ou moins grinçant, mais qui en tout cas ne laisse pas indifférent.

Tantôt drôle, hilarant, désopilant, attendrissant, énervant, horripilant… ce blog laisse la place aux internautes de s’exprimer sur leurs impressions et constitue un véritable lieu d’échanges, avec ses sérieux, ses déconnants, ses égocentriques, ses trolls, etc… bref un vrai concentré de vie du net pour une expérience qui a débuté en 2003 et dont le succès ne cesse de croître, à tel point que désormais, réussir à obtenir une dédicace de Boulet lors d’un salon relève de l’épreuve de force tant son stand est systématiquement pris d’assaut par les groupies et fans qui se livrent à des joutes sanglantes pour décrocher le Graal !

Un blog à mettre bien au chaud dans les favoris et dans le gestionnaire de fils RSS, car la nouveauté guette souvent au coin de la nuit !

Un petit conseil : ne montez pas le son trop fort, ou l’une des bestioles situées sur la barre de menu risque fort de vous filer une crise cardiaque !

Publié dans Arts plastiques, BD | Laisser un commentaire

Harold Lopez Nussa : Canciones

Coup de coeur musical cette fois-ci en la personne de Harold Lopez-Nussa, jeune pianiste cubain surdoué, de formation classique, mais ayant viré au jazz à la cubaine. Une technique impressionnante et un feeling tels que savent en faire preuve les musiciens cubains, baignés depuis leur toute petite enfance dans un univers musical richissime ô combien métissé.
Découvert en France par le festival Jazz à Vannes en 2009, l’artiste a très vite été repris par les grandes radios spécialistes du genre du pays, pour très vite devenir une pointure internationale, sans pour autant prendre la grosse tête.
Canciones est un peu plus léger de ton que ses disques précédents, mais il montre la palette incroyable de styles que peut produire Lopez-Nussa, en solo, en trio, voire plus, de la bossa-nova swinguée, à la chansonnette reprise en virtuose, en passant par le be-bop… avec toujours cette touche inimitable des musiciens cubains.

On aime avec un grand A et on suivra avec grand intérêt l’évolution de cet artiste qui n’en est encore qu’au début de sa carrière… c’est prometteur !

Harold Lopez Nussa : Canciones.

Réf. : Harold Lopez-Nussa, Canciones, label Termidor, 03/2011
Playlist Deezer par Menhirman : http://www.deezer.com/fr/#music/playlist/nouvelle-playlist-60405835

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Sortie CSM du 03/05

Qui : F@b, Debmot et ma pomme
Quand : le 03/05/2011 de 11:30 à 16:30
Où : abords de Saint Malo
Temps : nuageux puis ensoleillé à la renverse, vent 10-15 nds ENE
Mer : belle, T° 12°C, visi entre 4 et 6 mètres, BM à 14:38 coeff 81

Sortie un peu improvisée au dernier moment, comme de coutume ces derniers temps… néanmoins bien planifiée par F@b qui avait rendez-vous avec une connaissance nichée vers 9 mètres de fond. Il n’y a pas trop d’espoir de voir des écailles intéressantes, étant donnée la température de l’eau encore frisquette pour la saison, ce qui ne nous empêche pas dans un premier temps de descendre avec arbalètes chargées au cas où…
D’emblée, on peut constater que les araignées commencent à remonter le long de nos côtes, puisque de nombreuses petites « mousses » colonisent les plateaux rocheux recouverts d’algues rouges. Parmi celles-ci, il y a encore très peu de spécimens de grande taille, qui devraient arriver dès lors que la température aura franchi un ou deux degrés supplémentaires. Au cours de la sortie, nous en prélèverons quelques-unes, juste de quoi satisfaire notre consommation personnelle.

Au fur et à mesure que nous avançons, nous croisons çà et là quelques vieilles curieuses mais pas encore assez dodues à notre goût, quelques roussettes dont 3 finiront à l’accroche-poissons pour ma part, et une pour Debmot. Souvent décriée pour sa qualité gustative, sa facilité de capture ainsi que la difficulté à la peler, la roussette est souvent délaissée par les chasseurs sous-marins… à tort, car une fois bien préparée et avec la technique de pelure adaptée, c’est un poisson très apprécié en particulier des enfants, car exempt d’arêtes, et ce ne sont pas les miens qui diront le contraire ! Le seul point auquel il faut veiller, c’est à ne pas les regarder dans les yeux; non-pas qu’elles vous foudroient d’un simple regard, mais plutôt eu égard à leurs yeux si doux qui les font prendre en pitié…

F@b finit par retrouver la tierce partie de son rendez-vous, en la personne de Mr Homard, aux pinces fort jolies et recouvertes de concrétions, qui laissent augurer une carapace bien pleine. Soit dit en passant, F@b récolte l’admiration de tous, car en l’absence d’amers précis et sans point de repère à proximité, il a retrouvé sa faille, perdue au milieu de nulle part : chapeau bas !
Mr Homard, donc, est bien logé dans son trou, et il va falloir user de force subterfuges pour le persuader d’en sortir. L’antre est étroite, profonde et l’usage de la force semble voué à l’échec, car lui respire sous l’eau, nous… pas. C’est donc la gourmandise qui va remporter les suffrages, pour payer au bout de quelques apnées et relais passés des uns aux autres. Au passage, j’ai pu étrenner la lentille plate de ma caméra GoPro, et le récit peut donc, en partie être conté en images… en partie, car il y a eu un petit « loupé » au moment de la capture, qu’il serait long d’expliquer ici, mais qui se solde par l’absence d’images de la capture proprement dite… en même temps, c’était un essai !

Chasse sous marine en Bretagne : sortie du 03/05/2011 from Gwendal Poiron on Vimeo.

Après cet épisode, ce sont deux autres roussettes ainsi que deux araignées qui rejoindront mon filet, trois homards me tireront la langue depuis leur antre, et l’un d’entre eux aura chaud aux fesses, car il ne doit son salut qu’à sa taille certes maillée, mais pas assez intéressante… Debmot attrapera également une roussette ainsi que deux seiches à la main (là aussi, respect !) et quatre araignées. F@b fera également quatre araignées correctes alors que le soleil s’est levé et que les paturons commencent à tirer pour les uns et les autres. La remontée à flanc de pointe sera épique, surtout pour Debmot qui manque de nous cracher ses tripes, mais tout le monde rentre bien content de cette première sortie un peu longue de l’année, certes pas riche en écailles, mais bien sympathique.

Publié dans Chasse sous-marine | 2 commentaires

Encore plus discrète : la petite soeur

Si l’atelier de papa porte un nom qui lui va comme un gant, cette appellation de « Galerie Le Discret » sied parfaitement à la petit soeurette, Julie du même nom, qui pour le coup est introuvable sur le Web… Ses oeuvres, principalement de la sculpture, sont visibles à l’atelier du 31 rue du Jerzual à Dinan, mais également à la Galerie Brûlée de Strasbourg ainsi qu’à Sarguemines… encore un talent qui me laisse coi d’admiration et qui mérite qu’on en parle hormis le fait que c’est ma petite soeurette adorée ;o)

Julie poiron lors des portes ouvertes des ateliers de Dinan, mai 2010

Démonstration pendant les portes ouvertes des ateliers de Dinan en mai 2010

Publié dans Arts plastiques | Laisser un commentaire

Atelier « Le discret », Dinan

C’était le premier par lequel j’aurais dû commencer, mais avec la migration de live.com vers WordPress, je n’avais pas mesuré combien de mes billets étaient passés à la trappe…
Donc donc donc… le premier par lequel commencer, puisqu’il ne s’agit ni plus ni moins que de l’atelier de mon pôpa, à qui je n’ai toujours pas su dire à quel point j’admire son talent. C’est tout le problème quand on grandit dans un lieu aussi magique qu’un atelier d’art, on est soit poussé par cette présence, soit trop bête pour se rendre compte de la chance que l’on a… et aujourd’hui, à mon grand dam, je me rends compte ô combien j’ai relevé de la deuxième de ces voies.
Pas la peine de faire un grand discours sur son oeuvre, il en parle bien mieux que je ne le ferais, et voir son travail vaut toutes les explications du monde.

Le grand tout : to be or not... un macaque pensif tenant un crâne humain à bout de bras.

Le grand tout : to be or not... bronze

Portail de Jean-Patrick Poiron sur guidarts.com

Page de l’assciation ArtDi consacrée à J.P.Poiron

Publié dans Arts plastiques | Laisser un commentaire